Notre histoire

La création du Cercle Condorcet de Paris en 1987 a correspondu à une des périodes de l’histoire où de nombreux cercles et clubs ont éclos.
Son histoire est particulière mais elle s’inscrit pleinement dans les interrogations nées de la mise en œuvre des politiques du premier gouvernement socialiste de la Vème République, dans un monde où les forces du libéralisme et du communisme s’opposaient encore vivement, à un moment où on voyait aussi apparaître d’autres mouvements à tendances mondialistes autour des questions d’environnement ou de société, indépendants des deux principales idéologies. Le monde devenait plus complexe. C’était un temps où penser autrement était devenu urgent, ce qui reste d’actualité.

En naviguant dans les paragraphes ci-dessous, vous trouverez les grandes étapes de l’histoire du Cercle de 1987 à nos jours.


La création

Le contexte
Suite à l’échec de la constitution d’un grand service public de l’éducation, proposition du programme commun de la gauche, et le retrait de la loi « «Savary », le camp laïc et notamment la Ligue de l’Enseignement amorce une remise en cause de ses analyses et actions sur la question de l’enseignement et de la laïcité. De là naît l’idée et la création d’un Cercle. Sur la laïcité, participation à des réflexions et à l’édition d’ouvrages dont « « Laïcité en mémoire » qui rassemble une vingtaine de textes de penseurs de la Laïcité, mettant en lumière les diverses acceptions de la notion de laïcité ainsi que ses évolutions
1984-85
L'idée
Le temps des initiatives intellectuelles, projets, remises en cause, reconstructions. A l’approche du bicentenaire de la Révolution Française, ses penseurs sont revisités, dont Condorcet qui représente une voie démocratique, laïque et progressiste. Les promoteurs du Cercle décident alors de nommer Condorcet le premier cercle de réflexion : le Cercle Condorcet de Paris. Claude Julien, alors directeur du Monde Diplomatique, définit dans un texte les objectifs de ce cercle de réflexion, signé par une centaine de personnes à l’automne 1986, membres fondateurs du Cercle Condorcet de Paris. Claude Julien sera le premier Président du Cercle Condorcet et Michel Morineau en sera le secrétaire Général. La Ligue de l’Enseignement apporte des moyens importants.
1985-87
La création
création du Cercle Condorcet de Paris, composé d’une centaine de personnalités du monde de l’Education, de la Recherche et de l’Université, il s’adjoint aussi de nombreuses personnes du monde de l’économie, du social et de la haute administration.
Janvier 1987

Les premiers travaux (1987-95)

Le commencement
Premiers travaux du Cercle sur l’Université, la laïcité, la démocratie et le libéralisme, la science, l’éthique et la démocratie. Publication portée notamment par Stéphane Hessel, Philippe Lazar, Robert Fossaert, de « Douze thèses sur l’université ». Texte sur la laïcité conduit par Jean Baubérot et Henri Dieuzeide établissant notamment la situation des religions en Europe et leurs rapports avec l’Etat.
1987-89
Les premiers colloques
Participation a plusieurs colloques sur la révolution. Un colloque sur Condorcet, en 1987, officialise la naissance du Cercle.
1989
La suite
colloque itinérant sur le basculement de l’Europe en 1492, à l’occasion du cinq centième anniversaire de la chute de Grenade, qui mit fin à huit siècles de présence musulmane en Espagne.
1992
Strasbourg
le Cercle Condorcet commémore à Strasbourg le bicentenaire de la première République française. Travaux sur les questions d’identité et de diversité et réflexions sur Islam et Laïcité. L’intégration des pays de l’Est dans l’Europe est aussi l’occasion de réflexions approfondies et de publications sur l’Europe Centrale et Orientale.
1993

Un lieu de rencontres et de débats

  • Débat sur les Universaux, valeurs ayant un caractère supposé universel dans le monde moderne, selon les cultures et les sociétés.
  • Publications de travaux sur Islam et Laïcité
  • Principe du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.
  • Débat sur le conflit Israël-Palestine avec une séances qui a réuni Leïla Shahid et Elie Barnavi, offrant un moment particulièrement émouvant et intense d’espoirs dans la reconnaissance mutuelle, déçus depuis lors.
  • Travaux, colloques et séances consacrés aux questions économiques et sociales, parfois en coopération avec plusieurs des Cercles Condorcet et d’autres clubs de pensée (Convictions, Interclubs, Espace Marx, etc.). 
  • Création de nombreux cercles Condorcet en province, en région parisienne et même à l’étranger, la plupart du temps à l’initiative de membres de la Ligue, et soutenus par les Fédérations des Oeuvres Laïques (FOL), et ce dès le début des années 90. La coordination de ces Cercles a été organisée par la ligue par une Conférence des Présidents et un Comité de liaison.

L'interclubs

Déception des élections
Lors de la grande déception des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, le 21 avril 2002, Jean Offredo, alors président du Cercle Condorcet de Paris, a approché plusieurs autres cercles de réflexion pour analyser la situation. Des travaux communs : (Convictions : Jean-Baptiste de Foucauld, Anne Dux et Bettina Laville ; Réunir : Bernard Kouchner ; Gauche Moderne : Jean-Marie Bockel et Jean-Claude Prager ; Actes et Paroles : Maurice Benassayag et André Gauron ; Vouloir la République : Cyril Benoit et Benoit Chervalier ; ReFormes : Daniel le Scornet ; Témoin : Jean-Pierre Mignard) indépendantes des partis politiques ont été planifiés. L’Interclubs a réfléchi, plus particulièrement, sur trois sujets principaux : Quel projet pour l’Europe face à la nouvelle donne internationale ? Le devenir du capitalisme : de la croissance incertaine au développement durable Quelle anthropologie et quelle vision de l’Homme pour le socialisme ?
2002
Les colloques
2 colloques en septembre 2004 (avec des débats forts sur l’Europe à la veille du vote sur le projet de Traité Constitutionnel) et en novembre 2005 (au tout début du soulèvement des banlieues), avec la participation de nombreuses personnalités. Les actes de ces deux colloques ont été réunis dans une publication commune au Cercle Condorcet et à Convictions, intitulée : « Renouveler la gauche, repenser les fondements ».
2004
Espaces publics et privés
Travaux sur la cohabitation dans les villes des espaces privés et publics et les conséquences qui en résultent pour la vie de nos concitoyens. Réflexion sur le rôle et transformations de nos villes
2005-2007

Le Cercle Condorcet et L'Europe

Un séminaire co-organisé avec le Monde Diplomatique et l’Evènement Européen, traite d’Une certaine idée de l’Europe.
1992
Réflexion sur l’Europe centrale et orientale.
1992-95
Participation au Carrefour du Mans à un colloque « l’Europe, pour ou contre nous », où se posait la question d’une fédération européenne. Numéro spécial des Idées en Mouvement consacré à l’Europe, tiré à 70 000 exemplaires Le 17 mai 1999, Jean-Marc Ferry à été invité pour traiter de la question de la souveraineté au regard d’une union politique européenne. Conférences « plénières » avec Stéphane Hessel, Philippe Herzog, Pervenche Bérès, etc consacrées à l'Europe. C’est ainsi que le référendum sur l’Europe de 2005 a fait l’objet d’un débat sur le sujet, en 2005, avec Stéphane Hessel.
1996-1999
Avec Espace-Marx, colloque au Sénat sur « Histoire et sens de la construction européenne », suivi d’une publication commune. Des travaux « Interclubs », sous l’intitulé « Renouveler la Gauche, repenser les fondements », associant neuf cercles de pensée de la Gauche et codirigé par le Cercle Condorcet de Paris et le club « Convictions » que l’on retrouve
2000
Prolongement de ces réflexions dans un document intitulé « L’Europe aujourd’hui, quelle identité, quel projet ? ». Grands thèmes concernant l’avenir de l’Europe - « L’Europe en panne de projet mobilisateur » - « contours de l’Europe » posant la question de sa vocation à s’élargir.
2004-2005
Contribution de Dominique Rousseau devant les membres du Cercle sur la question de la construction européenne centrée sur une « Constitution ».
2012
Commission sur l’avenir de l’Europe aujourd’hui.
2016
Les 30 ans : l’Europe est-elle encore l’horizon de nos nations?
2017

Continuer le débat

  • Le Cercle a investi de nombreux thèmes : 
    • entreprise, culture, médias, agriculture, organisation sociale du temps et avenir du travail etc.
    • aux échelons européens (religion et laïcité, avenir de l’Europe de l’est et centrale) et planétaire (Relations avec l’Afrique subsaharienne francophone, conférence de Rio sur l’environnement et le développement etc.).
    • Certains débats étaient précurseurs de problèmes criants actuels : « rationalité économique et cohésion sociale » (1990), « national populisme » (1994), « environnement et développement » (1994) « Penser autrement une France une et diverse » (1998), la commémoration du centième anniversaire de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat (2005), Islam et Laïcité, notamment.

Nos anciennes publications